Portail du Dictionnaire de Théologie Catholique

De Summa Catholica
Aller à : navigation, rechercher
Emoji u1f4d6.svg Préface
Debet in spe qui arat arare.png

Le Dictionnaire de Théologie Catholique a pour but d'exposer les doctrines de la théologie catholique, leurs preuves et leur histoire. Il n'est pas destiné à remplacer les cours didactiques de théologie, mais il leur apportera d'utiles compléments. Plus libre dans sa marche que les traités classiques, rédigé par des représentants de toutes les écoles catholiques et par des spécialistes d'une compétence reconnue, il embrasse, dans un plan uniforme et sous leurs divers aspects, toutes les questions qui intéressent le théologien. Il les présente de la manière qui répond le mieux aux besoins de notre époque. Il rapproche les enseignements de la foi des données de l'histoire et des autres connaissances humaines. Il pourra ainsi contribuer non seulement à la vulgarisation, mais encore au progrès de la science théologique. Il pourra aussi être consulté avec pleine confiance par les incroyants qui voudraient avoir des renseignements exacts et précis sur les dogmes catholiques et les questions théologiques.

Dans son plan et son exécution, il diffère notablement du Dictionnaire de Théologie de Bergier, qui a rendu de grands services, mais qui est devenu tout à fait insuffisant. Il n'est pas non plus une imitation ni une adaptation française du Kirchenlexikon, dont la première édition parue en 1847 a été traduite par Goschler sous le titre de Dictionnaire encyclopédique de la théologie catholique. Il fournit des renseignements plus complets que la seconde édition qui vient d'être terminée. Il en a le caractère scientifique sans en avoir l'ampleur encyclopédique. Au lieu de cultiver tout le champ des sciences sacrées et d'étudier tous les faits de l'histoire de l'Église, il se restreint davantage dans une étude plus approfondie de la théologie catholique et des questions connexes. Sans présenter la forme apologétique du Dictionnaire Apologétique de la Foi Catholique de Jaugey, il constituera, de fait, une vaste apologie de la foi. C'est par sa doctrine que le catholicisme est divin, et presque toutes les controverses religieuses, alors même qu'elles agitent des problèmes historiques ou scientifiques, ont pour objet des questions de doctrines...


Emoji u270d 1f3fb.svg Auteurs

Direction

Abbé Jean Michel Alfred Vacant

Abbé Eugène Mangenot

Père Émile Amann

Auteurs notables

Père Ambroise Gardeil

Père Réginald Garrigou-Lagrange

Abbé Albert Michel

Père Thomas Deman

Père Marie-Joseph Congar


Emoji u2b07.svg Téléchargement

Version compilée

  • Préface
  • Tome 1 : de Aaron à Azzoni
  • Tome 2 : de Baader à Cisterciens
  • Tome 3 : de Clarke à Czepanski
  • Tome 4 : de Dabillon à Emser
  • Tome 5 : de Enchantement Fiume
  • Tome 6 : de Flacius Illyricus à Hizler
  • Tome 7 : de Hobbes à Irvingiens
  • Tome 8 : de Isaac à Latrie
  • Tome 9 : de Laubrussel à Marletta
  • Tome 10 : de Maronite à Mystique
  • Tome 11 : de Naasséniens à Paul
  • Tome 12 : de Paul Ier à Prédestination
  • Tome 13 : de Préexistence à Rosmini
  • Tome 14 : de Rosny à Szczaniecki
  • Tome 15 : de Tabaraud à Zwinglianisme

À savoir que la préface était intégrée au tome 1 et que les tomes 8 à 15, sont les compilations en un seul fichier des tomes originellement séparés. Exemple : le tome 8 (de Isaac à Latrie) était originellement découpé en 2 tomes : 8.1 (de Isaac à Jeûne) et 8.2 (de Joachim de Flore à Latrie).

Emoji u1f56f.svg Lumière sur Notre-Seigneur Jésus-Christ
Le sermon sur la montagne, Carl Heinrich Bloch

Dans cet article, ainsi qu'on l'a indiqué à Incarnation on se propose d'étudier, au point de vue de la théologie catholique, le sujet concret, Dieu et homme, résultant de l'union hypostatique de la nature humaine à la personne du Verbe, qui est apparu sur la terre, a vécu parmi les hommes et a conversé avec eux, et dont les ennemis de la foi chrétienne ont essayé de nier, tour à tour, la divinité ou l'humanité. L'objet de notre étude est donc moins la personne que le personnage même du Verbe incarné.

Ce personnage, dont l'existence est historiquement établie, est né d'une vierge de la race de David. Mais, chose admirable, son histoire n'a pas pour point de départ sa naissance selon la chair : on doit la faire remonter plus haut. C'est pour ainsi dire dès l'origine de notre race que la figure de Jésus-Christ commence à se dessiner dans l'avenir. Dans beaucoup de livres, de l'Ancien Testament, se rencontrent déjà un certain nombre de traits, projetés par avance sur le personnage du Messie futur et que le croyant se plait à retrouver en Notre-Seigneur Jésus-Christ. Au point de vue de l'existence de l'Homme-Dieu, ces traits ne sont donc pas à négliger : ils font pressentir cette existence et constituent un élément solide de sa démonstration. C'est à ce point de vu qu'ils entrent dans la théologie de Jésus-Christ. La théologie juive des temps qui précédèrent immédiatement la venue du Sauveur, bien que se développant sous des influences purement humaines, n'est pas à négliger par le théologien et par l'apologiste catholique : sa connaissance, en effet, est utile d'une part pour mettre en un meilleur relief les idées du peuple juif sur le Messie à venir, d'autre part, pour rappeler les conditions du milieu dans lequel devait naître, vivre, enseigner, en un mot, se manifester le Verbe fait chair.


Emoji u1f468 1f3fb 200d 1f393.svg Études intéressantes

Les encycliques (litteræ encyclicæ) désignent, étymologiquement, des lettres circulaires, puisque leur nom vient de ἐγκύκλιος adjectif grec dérivant lui-même du substantif κύκλος cercle. Autrefois, on désignait sous ce nom les lettres que les évêques ou les archevêques adressaient à leur troupeau ou à d’autres évêques. On appelle aujourd’hui lettres pastorales les circulaires que les évêques envoient, spécialement pour le carême, à leurs diocésains. Mais l’usage a restreint le terme d’encycliques exclusivement à une catégorie spéciale de lettres apostoliques adressées par le pape à la chrétienté entière. Elles diffèrent, au point de vue de leur forme technique, des constitutions dogmatiques et des décrets pontificaux, expédiés connue bulles ou connue brefs. Elles rentrent dans la catégorie des simples lettres apostoliques, et elles ne s’en distinguent qu’en ce qu’au lieu d’être destinées à des particuliers ou aux évêques et archevêques d’une contrée, d’un pays, elles sont adressées « aux patriarches, primats, archevêques, évêques et autres ordinaires en paix et en communion avec le siège apostolique ». Cependant quelques encycliques ont été envoyées aux évêques et aux fidèles d’une seule contrée, par exemple, l’Italie. Elles sont écrites en latin et parfois elles sont accompagnées d’une version italienne. On les désigne connue les bulles et les autres lettres apostolique par leurs premiers mots. Elles ne promulguent pas de définitions nouvelles, mais traitent de sujets qui intéressent l’Église entière. Le pape y condamne parfois des erreurs et y signale des dangers que courent la foi et les mœurs ; il y exhorte les catholiques à la fidélité et à la constance dans la vérité et la saine doctrine, dont il rappelle les principaux points, et il y indique des remèdes aux maux qui existent déjà ou qui sont à redouter.


Emoji u26a0.svg Articles restants à écrire

Articles à terminer

Aaron, Auteurs, Notre-Seigneur Jésus-Christ

Articles à écrire

Abraham, Aggée, Amos, Antéchrist, Apôtre, Daniel, Deutéronome, Dieu, Église, Emmanuel, Évangile, Ézéchiel, Fils de Dieu, Genèse, Habacuc, Incarnation, Isaïe, Jérémie, Joël, Jugement, Malachie, Messianisme, Michée, Nahum, Origène, Osée, Pentateuque, Pères de l'Église, Saint Pierre, Sophonie, Zacharie, Zachée

Pages du portail

Emoji u1f3f7.svg Catégories